Combien coûte une assurance dépendance ?

Combien coûte une assurance dépendance ?

Si vous souhaitez préserver vos proches et vous prémunir contre le risque de perte d’autonomie, pensez à souscrire une assurance dépendance.

Les conséquences de la dépendance peuvent être lourdes pour ceux qui en sont victimes mais aussi pour leurs proches. Pour anticiper ces situations, les assureurs proposent des contrats spécifiques, les assurances dépendance. De quoi s’agit-il ? Combien coûte ce type d’assurance ? Toutes les réponses.

Assurance dépendance : définition

Le principe de l’assurance dépendance est simple : en contrepartie du versement d’une cotisation, l’assureur s’engage à verser une rente mensuelle à l’assuré jusqu’à la fin de ses jours dès lors qu’il perd son autonomie.

L’assurance dépendance permet donc de se protéger contre le risque de perte d’autonomie et d’anticiper ses conséquences financières.

Détermination du degré de dépendance

La dépendance ou perte d’autonomie se caractérise par la difficulté voire l’impossibilité d’effectuer soi-même et sans aide extérieure des actes de la vie courante : se déplacer, s’habiller, se nourrir, etc. Celle-ci peut être liée au vieillissement, à une maladie ou encore un accident.

Deux types de grilles sont utilisées pour déterminer le degré de dépendance d’une personne :

  • La grille AVQ : utilisée par de nombreux assureurs, elle met en évidence cinq actes élémentaires de la vie quotidienne (le transfert, le déplacement, la toilette, l’habillage, l’alimentation).
  • La grille AGGIR : elle est utilisée par les conseils généraux pour l’attribution de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). Il s’agit d’une grille standardisée, divisée en 6 niveaux de dépendance.

Selon son degré, la dépendance entraîne parfois des dépenses très lourdes à assumer comme l’aménagement du domicile, l’embauche d’une aide à domicile ou l’hébergement en résidence médicalisée. La plupart des retraités ne disposent pas de revenus suffisamment élevés pour faire face au paiement de ces charges.

Quand faut-il souscrire une assurance dépendance ?

La Fédération française de l’assurance (FFA) recommande de souscrire à ce contrat dès l’âge de 50 ans. Selon les assureurs, la souscription peut être ouverte dès 35 ans, avec la promesse de cotisations fixes à vie.

Certaines personnes pourraient être tentées de souscrire une assurance dépendance le plus tôt possible pour payer moins cher. Toutefois, le risque est alors de cotiser sur une plus longue durée. Ce n’est pas une raison pour attendre trop longtemps non plus car la plupart des assureurs ferment leurs portes aux souscripteurs âgés de plus de 75 ans. De plus, les formalités de souscription s’alourdissent avec l’âge. Il faudra généralement remplir un questionnaire de santé permettant à l’assureur d’évaluer son niveau de risque. En adhérant plus tôt, le demandeur échappe aux examens médicaux exigés après 65 ans.

Ainsi, pour savoir à quel âge souscrire une assurance dépendance, il est conseillé de s’appuyer sur les statistiques fournies par l’INSEE : la dépendance survient en moyenne à 83 ans. L’âge adéquat semble être autour des 60 – 65 ans.

Quel type de contrat d’assurance dépendance choisir ?

Les personnes qui souhaitent se prémunir contre le risque de perte d’autonomie ont le choix entre la souscription d’un contrat individuel ou d’un contrat de prévoyance collective. Pour bénéficier d’une protection optimale, il est possible de cumuler les deux.

Lorsque leur choix se tourne vers un contrat individuel, les futurs assurés peuvent souscrire un contrat de prévoyance où la dépendance constitue la principale garantie, ou bien un contrat d’assurance-vie où la dépendance constitue une garantie optionnelle ou complémentaire par rapport à la garantie décès.

Dépendance partielle ou dépendance totale

Le choix du contrat d’assurance dépendance dépend aussi du degré de perte d’autonomie. En effet, il est possible de se prémunir contre la perte d’autonomie totale ou bien la perte d’autonomie totale et partielle.

La dépendance totale est constatée lorsqu’une personne ne peut plus accomplir seule au moins trois des actes ordinaires de la vie quotidienne. Dans ce cas, elle bénéficie du versement d’une rente viagère ou d’un capital en complément de ses ressources afin de financer les besoins liés à sa situation.

Quant à la dépendance partielle, elle se manifeste lorsqu’une personne a besoin de l’aide d’un tiers pour réaliser un ou plusieurs actes de la vie courante. En cas de souscription à une garantie dépendance partielle, il est prévu le versement d’une rente ou d’un capital représentant généralement jusqu’à 50 % du montant de la rente perçue en cas de dépendance totale.

Combien coûte une assurance dépendance ?

Les assureurs s’appuient sur trois principaux critères pour fixer le montant de la prime :

  • L’âge du souscripteur : plus l’âge est élevé, plus le prix l’est également ;
  • Le niveau de rente garanti : souscrire à des garanties étendues et protectrices fait grimper le coût de l’assurance dépendance ;
  • Le degré de couverture (dépendance totale, dépendance totale et partielle).

Plus concrètement, les cotisations sont indexées sur un indice de revalorisation et peuvent augmenter si l’équilibre financier du contrat le justifie. A titre indicatif, pour une rente de 500 euros par mois, il faut compter une cotisation annuelle moyenne de 250 euros si la souscription est faite à l’âge de 60 ans, 310 euros à 65 ans et 400 euros à 70 ans, pour couvrir la dépendance totale. Le coût est respectivement de 320 euros, 400 euros et 525 euros aux mêmes âges pour couvrir en plus la dépendance partielle.

Comparer pour trouver la meilleure assurance dépendance

La solution pour trouver la meilleure assurance dépendance est de comparer les offres. Pour faire jouer efficacement la concurrence, il est conseillé de recourir à un comparateur en ligne. Après avoir renseigné quelques informations sur votre profil à travers un formulaire, vous pourrez accéder à des devis personnalisés.

Avant de vous engager, vous devrez vérifier plusieurs points. Voici les principaux :

  • Le mode d’évaluation du degré de dépendance par l’assureur ;
  • Les délais de carence ;
  • Les délais de franchise ;
  • La présence éventuelle de clauses abusives ;
  • Le tarif.

Pour être accompagné tout au long de vos recherches, vous pouvez faire appel à un courtier qui se chargera de démarcher les assureurs à votre place, vous faisant gagner du temps et réaliser des économies.

 
 

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Assurance dépendance sans franchise Assurance dépendance sans franchise Le contrat d’assurance dépendance offre au souscripteur une protection financière en cas de perte d’autonomie.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans engagement !L’âge moyen de...
  • Peut-on souscrire deux assurances dépendance ? Peut-on souscrire deux assurances dépendance ? Vous souhaitez souscrire une assurance dépendance afin d’obtenir le versement d’une rente ou d’un capital en cas de perte d’autonomie ? Est-il possible de souscrire deux contrats...
  • Assurance dépendance sans délais de carence Assurance dépendance sans délais de carence Pour se prémunir contre la perte d’autonomie et financer les frais qui y sont liés, il est possible de souscrire une assurance dépendance.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans...
  •