Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Finance et crédits pour seniors > Plan Epargne Retraite (PER) : comparez et choisissez le meilleur !

Plan Epargne Retraite (PER) : comparez et choisissez le meilleur !

De plus en plus de Français choisissent de souscrire un Plan Epargne Retraite (PER). Comment fonctionne ce placement ? Comment choisir le meilleur PER ?

Disponible depuis le 1er octobre 2019, le PER a été créé pour remplacer progressivement les autres plans d’épargne retraite. Fonctionnement, fiscalité, critères de choix… L’essentiel à savoir sur le Plan Epargne Retraite.

Qu’est-ce qu’un PER ?

Le PER est une enveloppe juridique et fiscale issue de la loi PACTE et disponible depuis le 1er octobre 2019. Il permet de se constituer un complément de retraite en plus des régimes obligatoires.

Plus précisément, le Plan Epargne Retraite regroupe trois produits :

Le PER individuel

Ouvert à tous, le PER individuel peut être souscrit auprès d’un établissement financier ou un organisme d’assurance. Il donne droit à des avantages fiscaux et les droits du souscripteur sont transférables vers les autres PER.

Le PER d’entreprise collectif

Ce produit d’épargne est ouvert à tous les salariés d’une entreprise sans obligation de souscription. Il remplace le PERCO qui n’est plus disponible depuis octobre 2020. Les sociétés ayant déjà mis en place un PERCO peuvent ainsi le transformer en PER d’entreprise collectif. Comme dans le cadre du PER individuel, les souscripteurs bénéficient d’avantages fiscaux et de droits transférables vers d’autres PER.

Le PER d’entreprise obligatoire

Le PER d’entreprise obligatoire est un plan d’épargne retraite collectif pouvant être souscrit par l’entreprise pour des catégories de salariés spécifiques ou la totalité d’entre eux. Les salariés appartenant à la catégorie concernée ont l’obligation d’y adhérer.

Comment souscrire ?

Le Plan Epargne Retraite peut être souscrit auprès de plusieurs établissements :

  • Un organisme assureur ;
  • Une mutuelle ;
  • Une institution de prévoyance ;
  • Un gestionnaire d’actifs ;
  • Une banque ;
  • Un conseiller patrimonial indépendant.

Le PER peut prendre la forme d’un contrat d’assurance de groupe ou d’un compte-titres selon l’organisme gestionnaire. Dans le premier cas, il est construit sur la même structure qu’un contrat d’assurance vie avec un investissement sur des fonds en euros, des unités de compte ou des fonds eurocroissance. Dans le second cas, l’épargne est investie sur des titres financiers.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, la plupart des offres de Plan Epargne Retraite proposées sur le marché sont des PER assurance.

Les différentes façons d’alimenter un PER

Le Plan Epargne Retraite peut être alimenté de plusieurs manières :

  • Par des versements volontaires, libres, programmés, déductibles ou non des revenus imposables ;
  • Par des versements issus de l’épargne salariale tels que l’intéressement ou la participation ;
  • Par des versements imposés à l’employeur ou au salarié.

Des transferts de sommes issues des droits au compte épargne-temps (CET) ou d’autres contrats peuvent également permettre d’alimenter un PER.

Avoir plusieurs PER, est-ce possible ?

De nombreux souscripteurs se demandent s’il est possible de contracter plusieurs PER. La réponse est oui ! En effet, la loi n’impose pas de limite quant au nombre de Plans d’Epargne Retraite ouverts. Une personne peut donc disposer d’un ou plusieurs PER individuels, d’un ou plusieurs PER d’entreprise collectif et d’un ou plusieurs PER d’entreprise obligatoire.

Si une même personne peut détenir plusieurs PER, les plafonds de l’enveloppe globale de déduction fiscale sont néanmoins communs et non cumulables.

Quelle est la fiscalité du Plan Epargne Retraite ?

Concernant le PER individuel, il est important de préciser que les sommes versées en cours d’année peuvent être déduites des revenus imposables dans la limite d’un plafond global défini pour chaque membre du foyer fiscal. Pour les salariés, le plafond correspond au plus élevé des deux montants suivants :

  • 10 % des revenus professionnels de l’année N-1 nets de cotisations sociales et de frais professionnels (déduction maximale de 32909 euros) ;
  • 4114 euros.

Pour les travailleurs indépendants, le plafond est égal au plus élevé de ces deux montants :

  • 10 % des bénéfices imposables de l’année N-1 limités à 329 088 euros auxquels s’ajoutent 15 % du bénéfice imposable compris entre 41136 euros et 329 088 euros ;
  • 4114 euros + 15 % du bénéfice imposable compris entre 41136 euros et 329 088 euros.

Quant au mode d’imposition de la rente ou du capital, il diffère selon que le souscripteur a ou non opté pour la déduction des versements PER de son revenu imposable.

Conseils pour comparer et choisir le meilleur PER

Différents critères doivent être examinés pour choisir le meilleur Plan Epargne Retraite :

Les modalités de gestion proposées

On distingue deux principaux modes de gestion.

La gestion pilotée permet de déléguer la gestion du contrat à des professionnels qui pourront répartir l’épargne sur des supports plus risqués et potentiellement plus rémunérateurs.

La gestion libre consiste pour le détenteur du PER à gérer librement son plan et à choisir sur quels fonds il placera son épargne.

Les frais applicables

Le PER implique de nombreux frais qu’il faut prendre en considération. Parmi ceux-ci, on trouve les frais d’adhésion (entre 20 et 75 euros). Il y a aussi les frais de versement pouvant varier de 0 à 5 % pour chaque versement effectué sur le plan. Des frais d’arbitrage sont prélevés pour les transferts d’un support à l’autre (entre 0,5 et 5 % du montant transféré). En cas de transfert d’épargne depuis un ancien produit d’épargne retraite vers un PER, des frais de transfert (limités à 1 % du montant transféré) s’appliquent. Enfin, il y a les frais sur arrérage qui représentent les frais de versement de la rente viagère et dont le taux est compris entre 0 et 3 % du montant de la rente brute.

Au-delà des modalités de gestion et des frais proposés, il convient de porter une attention particulière : à la fréquence des versements à effectuer ; à la part du capital garantie ; aux modalités de sortie (en capital et/ou en rente viagère) ; à la possibilité de gérer le plan en ligne ; à la proportion d’unités de compte et de fonds en euros sur lesquels sera investie l’épargne.

N’hésitez pas à comparer les différents PER avec l’aide d’un comparateur en ligne gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux