Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Mutuelles et assurances pour seniors > Assurance Dépendance : comparez et choisissez la meilleure ! > Les maladies couvertes par l'assurance dépendance : la liste !

Les maladies couvertes par l'assurance dépendance : la liste !

Les maladies couvertes par l'assurance dépendance : la liste !

La perte d’autonomie est un risque qui touche de plus en plus de Français. Pour s’en prémunir, il est recommandé de souscrire une assurance dépendance.

Près de 86 % des personnes âgées de plus de 75 ans sont dépendantes, soit plus d’un million. En 2060, elles seront plus de 2 millions. L’assurance dépendance est dédiée à la couverture du risque de perte d’autonomie. Quelles sont les maladies prises en charge par ce contrat ? Réponses.

Une prise en charge de la dépendance partielle et totale

L’assurance dépendance prévoit le versement d’un capital ou d’une rente viagère pour financer les dépenses liées à la perte d’autonomie. Selon le contrat souscrit, les garanties couvrent la dépendance totale et/ou la dépendance partielle.

Il faut savoir que la dépendance totale ou lourde correspond à une impossibilité d’accomplir sans aide extérieure une majorité d’actes de la vie quotidienne (AVQ) ou est constatée lorsque l’assuré se situe dans les niveaux de GIR 1 et GIR 2 de la grille AGGIR. Quant à la dépendance partielle ou légère, elle est évaluée selon le contrat, en fonction de la grille AGGIR, du référentiel des AVQ ou de tests psychotechniques. L’assuré est reconnu en état de dépendance partielle lorsqu’il se situe dans les niveaux de GIR 3 et GIR 4 de la grille AGGIR.

Etant donné que la dépendance partielle n’est souvent qu’une étape avant la dépendance totale, il est conseillé de souscrire un contrat couvrant les deux risques même s’il faut payer un peu plus cher.

Liste des maladies couvertes par l’assurance dépendance

La liste des maladies couvertes par l’assurance dépendance varie d’un assureur à l’autre. De même que les garanties, les cas d’exclusions dépendent de chaque organisme. Il convient donc de se renseigner auprès de plusieurs assureurs pour savoir quelles sont celles qui sont prises en charge.

Les maladies associées à un délai de carence

Certaines maladies peuvent être couvertes par le contrat mais associées à un délai de carence. C’est souvent le cas de la maladie d’Alzheimer où ce délai peut atteindre jusqu’à 3 ans. Cela signifie que les garanties ne s’appliqueront pas pendant les 3 années qui suivent la souscription du contrat.

Le délai de carence ne doit pas être confondu avec le délai de franchise qui diffère l’exécution de la garantie pendant toute la durée du contrat.

Les maladies graves et « redoutées »

Les maladies redoutées entraînent un traitement prolongé et une thérapie coûteuse. Elles ont des conséquences importantes sur l’état de santé du malade et des répercussions à la fois sur sa vie quotidienne et les finances de son foyer. Il s’agit généralement : du cancer, de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), de l’infarctus du myocarde, du pontage coronarien, de la greffe d’un organe vital, de la sclérose en plaques, de l’insuffisance rénale nécessitant un traitement par dialyse, de la maladie de Parkinson.

Pour savoir si les maladies graves et redoutées sont prises en charge par l’assurance dépendance, il suffit de se renseigner auprès de l’organisme concerné.

Assurance dépendance et exclusions de garantie

Comme évoqué précédemment, le contrat d’assurance dépendance peut comporter des exclusions, c’est-à-dire des situations qui ne peuvent donner lieu au versement d’une rente ou d’un capital.

On distingue deux principaux types d’exclusions de garantie dans les contrats d’assurance dépendance :

Les exclusions liées aux conditions de survenue de la dépendance

Les assureurs peuvent refuser de prendre en charge l’état de dépendance lorsqu’il a été provoqué par l’assuré. C’est le cas lorsque la perte d’autonomie résulte d’une tentative de suicide, d’un accident causé par l’état d’ébriété de l’assuré ou la prise de stupéfiants, de la pratique d’un sport à risques exclu de l’assurance, d’un acte intentionnel de l’assuré. Cette liste n’est pas exhaustive et dépend de chaque assureur.

Les exclusions liées à la situation de l’assuré

Les exclusions de garantie peuvent résulter de la situation de l’assuré. Les assureurs peuvent par exemple refuser de verser un capital ou une rente si ce dernier souffre d’une affection de longue durée (ALD), perçoit une rente d’invalidité ou une pension vieillesse pour inaptitude.

Une fois encore, il est important de bien lire les clauses du contrat avant de s’engager.

Conseils pour bien choisir son assurance dépendance

Le fait de connaître la liste des maladies couvertes par le contrat d’assurance dépendance ne suffit pas à faire le bon choix. D’autres éléments doivent être étudiés dont :

Le niveau de rente du contrat

Il est important de consulter le montant des rentes des contrats de perte d’autonomie proposés par les assureurs. Les rentes peuvent varier de 300 à 4000 euros. Il revient au souscripteur de sélectionner l’offre qui lui convient le mieux dans cette fourchette.

Les conditions de versement de la rente

En plus du montant, il faut examiner les conditions de versement de la rente en vérifiant notamment si celle-ci est conditionnée à un état de dépendance totale ou de dépendance partielle. Il est également nécessaire de s’intéresser aux critères définis par les contrats pour établir l’état de dépendance sachant que la plupart des assureurs s’appuient sur des conditions cumulatives correspondant à la grille AGGIR et aux AVQ.

L’option de versement en capital

Plusieurs contrats proposent de restituer une partie des cotisations sous la forme d’un capital et non d’une rente. Si vous souhaitez envisager cette option, pensez à vérifier qu’elle est prévue par le contrat.

L’application de délais de carence

Les assureurs peuvent inclure des délais de carence dans les conditions générales de leur contrat. Ce délai d’attente correspond à la période entre la constatation de l’état de dépendance et le versement de la première rente.

Les garanties supplémentaires

Des garanties dépendance supplémentaires peuvent être proposées par l’assureur. Il peut s’agir d’un soutien psychologique, d’une aide pour faire ses courses ou encore d’une assistance dans les démarches administratives. Attention cependant au coût de ces garanties qui viendront inévitablement gonfler le montant des cotisations.

Vous connaissez désormais la liste des maladies couvertes par l’assurance dépendance ainsi que les éléments à étudier avant de souscrire à ce contrat.

 
 

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Combien coûte une assurance dépendance ? Combien coûte une assurance dépendance ? Si vous souhaitez préserver vos proches et vous prémunir contre le risque de perte d’autonomie, pensez à souscrire une assurance dépendance.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans...
  • Assurance dépendance sans franchise Assurance dépendance sans franchise Le contrat d’assurance dépendance offre au souscripteur une protection financière en cas de perte d’autonomie.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans engagement !L’âge moyen de...
  • Comment fonctionne la rente dépendance ? Comment fonctionne la rente dépendance ? La plupart du temps, les aides versées par l’Etat ne suffisent pas pour couvrir les frais élevés liés à la perte d’autonomie. Pour anticiper au mieux cette charge financière, il est...
  • Comment résilier une assurance dépendance ? Comment résilier une assurance dépendance ? Vous avez souscrit une assurance dépendance et souhaitez la résilier ? Voici les étapes à suivre.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans engagement !L’assurance dépendance permet de...