Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Mutuelles et assurances pour seniors > Assurance Dépendance : comparez et choisissez la meilleure ! > Assurance dépendance vie entière : explication et coût

Assurance dépendance vie entière : explication et coût

Assurance dépendance vie entière : explication et coût

Vous souhaitez vous prémunir contre le risque de perte d’autonomie ? Découvrez quelles sont les caractéristiques du contrat d’assurance dépendance vie entière.

Les assurances dépendance sont souvent présentées comme un moyen d’anticiper la perte d’autonomie et le financement d’un maintien à domicile ou d’un hébergement dans un établissement spécialisé. Avant d’y souscrire, il est conseillé de se renseigner sur les différents types de contrats, à savoir l’assurance dépendance vie entière et l’assurance dépendance temporaire.

Qu’est-ce que la dépendance ou perte d’autonomie ?

La dépendance ou perte d’autonomie se définit par l’impossibilité totale ou partielle de réaliser seul certains actes de la vie quotidienne (AVQ) comme se déplacer à l’intérieur de son logement, se vêtir ou se nourrir.

La perte d’autonomie peut avoir plusieurs origines : le vieillissement, une maladie ou encore un accident. On distingue différents degrés de dépendance :

La dépendance légère

Une personne en état de dépendance légère peut réaliser la plupart des actes de la vie quotidienne mais a besoin de l’assistance d’un tiers pour effectuer une tâche précise, par exemple la préparation des repas ou la toilette.

La dépendance partielle

L’état de dépendance partielle est reconnu lorsque la personne ne peut plus réaliser seule certains actes de la vie quotidienne (faire sa toilette, préparer les repas, transfert du fauteuil au lit…).

La dépendance totale

L’état de dépendance totale correspond aux GIR 1 et 2. Dans ce cas, l’assuré a perdu l’intégralité de son autonomie et ne peut plus effectuer seul la majorité des actes de la vie quotidienne.

Pour déterminer le degré de perte d’autonomie, les pouvoirs publics s’appuient le plus souvent sur la grille AGGIR et les critères des AVQ. Des tests psychotechniques réalisés en complément peuvent également les aider à trancher.

Pour rappel, la grille AGGIR est un questionnaire utilisé dans le cadre de l’attribution de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Elle permet d’évaluer les capacités de la personne concernée à accomplir 10 activités corporelles et mentales dites discriminantes et 7 activités domestiques et sociales dites illustratives. Quant aux critères des AVQ, ils sont au nombre de 6 : la toilette, l’habillage, la continence, l’alimentation, le déplacement à l’intérieur du logement, le transfert. Enfin, parmi les tests psychotechniques réalisés, on trouve généralement le test de Folstein ou « Mini Mental Score » (MMS), un outil d’évaluation cognitive qui sert à mesurer l’état de dépendance psychique.

Quelles aides pour faire face à la dépendance ?

Lorsqu’elle est médicalement constatée, la dépendance donne lieu au versement de plusieurs aides par les pouvoirs publics :

  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ;
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ;
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ;
  • Les aides sociales aux personnes âgées (aide-ménagère, allocation simple…).

Ces aides s’avèrent souvent insuffisantes pour faire face aux frais liés à la perte d’autonomie. Pour profiter d’un meilleur niveau de protection, l’assuré a tout intérêt à souscrire un contrat d’assurance dépendance.

Quels sont les types de contrats d’assurance dépendance ?

Il existe deux principaux types de contrats d’assurance dépendance :

Le contrat d’assurance dépendance vie entière

Ce contrat prend en charge le risque de dépendance quel que soit le moment auquel il survient, à partir de la souscription jusqu’au décès du bénéficiaire.

Le contrat d’assurance dépendance temporaire

Ce contrat couvre le risque de perte d’autonomie s’il survient pendant la période déterminée par le contrat.

Pour résumer, l’assurance dépendance vie entière est un contrat de dépendance « à vie ». L’assuré cotise pendant une durée indéfinie, le contrat s’interrompant uniquement avec la survenance du risque de perte d’autonomie entraînant le versement d’une rente ou d’un capital. Contrairement à l’assurance dépendance vie entière, l’assurance dépendance temporaire est souscrite pour une durée prédéfinie. Si la dépendance survient pendant la durée du contrat, l’assuré pourra bénéficier des sommes versées. Dans le cas contraire, il ne pourra obtenir aucun capital ou rente en cas de réalisation du risque.

Ainsi, le choix entre ces deux types de contrats dépend principalement des objectifs de l’assuré. Il convient de bien réfléchir avant de s’engager auprès de l’assureur.

Quel est le coût d’une assurance dépendance vie entière ?

Après mûre réflexion, vous avez décidé d’opter pour une assurance dépendance vie entière et souhaitez connaître son coût ? Il faut savoir que le tarif dépend de plusieurs critères :

  • L’âge au moment de l’adhésion ;
  • Le niveau de rente choisi (en général, entre 100 et 3000 euros) ;
  • Le degré de couverture souhaité.

Le montant des cotisations est défini lors de la signature du contrat. Par exemple, pour une personne âgée de 55 ans souhaitant obtenir une rente de 1000 euros par mois, la prime s’élève en moyenne à 50 euros par mois. Elle grimpe à 75 euros par mois lorsque l’assuré est âgé de 60 ans. Pour réduire le coût d’une assurance dépendance vie entière, il est donc conseillé de souscrire le plus tôt possible. Souscrire jeune présente néanmoins un risque : en cas de non-survenance du risque de perte d’autonomie, l’assuré aura cotisé à fonds perdus et ne pourra pas récupérer les sommes versées.

Quels sont les éléments à observer avant de souscrire une assurance dépendance vie entière ?

Divers éléments doivent être étudiés avant la souscription :

Les conditions de souscription

Il convient de se renseigner sur l’âge limite d’adhésion et sur la nécessité de répondre à un questionnaire de santé.

Les modalités de fixation et d’évolution des primes

Certains assureurs prévoient des hausses de prime en fonction d’un taux technique prédéfini ou d’une évolution à la hausse du niveau de garanties. Il est également important de se pencher sur le maintien des garanties en cas de non-paiement des cotisations.

L’étendue des garanties et les conditions de déclenchement

La définition de la dépendance varie d’un assureur à l’autre, tout comme les délais de carence et de franchise proposés.

Les services d’assistance proposés

Les contrats peuvent intégrer des services d’assistance à destination des aidants (services de formation aux soins infirmiers, groupes de soutien psychologiques…) et des personnes dépendantes (aides ménagères, coiffeurs à domicile…).

Pour gagner du temps lors de la comparaison des offres, n’hésitez pas à utiliser un outil 100 % en ligne, gratuit et sans engagement.

 
 

Comparateur Assurance Dépendance
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Assurance dépendance sans délais de carence Assurance dépendance sans délais de carence Pour se prémunir contre la perte d’autonomie et financer les frais qui y sont liés, il est possible de souscrire une assurance dépendance.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans...
  • Combien coûte une assurance dépendance ? Combien coûte une assurance dépendance ? Si vous souhaitez préserver vos proches et vous prémunir contre le risque de perte d’autonomie, pensez à souscrire une assurance dépendance.Comparateur Assurance Dépendance ! Gratuit, sans...