Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Finance et crédits pour seniors > Plan Epargne Retraite (PER) : comparez et choisissez le meilleur ! > Plan Epargne Retraite individuel : comment choisir le meilleur ?

Plan Epargne Retraite individuel : comment choisir le meilleur ?

Plan Epargne Retraite individuel : comment choisir le meilleur ?

Le Plan Epargne Retraite Individuel (PERIN) permet de se constituer une épargne qui sera débloquée à l’âge de départ à la retraite.

Vous souhaitez ouvrir un PERIN pour bénéficier d’une rente ou d’un capital lors de votre retraite ? Comment bien choisir ce placement ? Découvrez quels sont les principaux pièges à éviter.

Qu’est-ce que le Plan Epargne Retraite Individuel ?

Le PER individuel est un produit d’épargne à long terme qui permet de se constituer un complément de retraite. Il est ouvert à tous, indépendamment de l’âge et de la situation professionnelle.

Concrètement, le PERIN prend la forme d’une assurance-vie ou d’un compte-titres et peut être souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, d’une banque, d’une mutuelle, d’une institution de prévoyance ou encore d’un gestionnaire d’actifs.

Le titulaire d’un Plan Epargne Retraite Individuel est libre de faire des versements ou transferts de sommes en provenance d’un autre PER (sommes versées au titre de la participation ou de l’intéressement, versements obligatoires du salarié ou de l’employeur).

Pour mieux comprendre le fonctionnement du PER, il faut savoir qu’il est composé de trois compartiments : un compartiment individuel, un compartiment collectif et un compartiment obligatoire. Dans le cadre du PER individuel, seul le compartiment individuel peut être alimenté, les deux autres compartiments ne pouvant accueillir que des sommes issues de transferts en provenance d’anciens dispositifs (PERP, Madelin, Préfon…).

Quels sont les avantages du PERIN ?

Tout comme le PERP ou le contrat Madelin, le PER individuel est d’abord un placement de défiscalisation. En effet, les versements sont déductibles des revenus imposables dans la limite d’un certain plafond. Ce plafond annuel est identique à celui en vigueur pour le PERP. Il équivaut à 10 % des revenus d’activité de l’année écoulée avec une limite de 32 909 euros pour 2022. Lorsqu’il n’est pas utilisé en totalité, le montant peut être reporté sur les trois années suivantes. Cette déduction fiscale s’avère intéressante pour les ménages ayant un impôt à payer et qui figurent dans les tranches supérieures de l’impôt sur le revenu (TMI supérieure à 30 %).

Prenons l’exemple d’une personne célibataire percevant 50 000 euros de revenus imposables en 2021 et se situant dans la TMI à 30 %. Le versement de 3000 euros sur un PERIN entraîne une économie d’impôt de 900 euros (30 % de 3000). Si le titulaire figurait dans la TMI à 11 %, ce gain serait clairement moindre : 300 euros pour un versement de 3000 euros.

Le PER individuel présente également l’avantage d’être plus souple par rapport à ses prédécesseurs puisqu’il est possible de retirer l’épargne placée en capital (en une ou plusieurs fois), d’opter pour la rente viagère, ou de combiner ces deux modes de sortie. De même, à l’entrée, le souscripteur a la possibilité de renoncer à la déductibilité des versements. Les foyers faiblement imposés peuvent avoir un intérêt à prendre cette décision pour bénéficier d’une fiscalité plus légère à la sortie.

5 conseils à suivre pour bien choisir son PER individuel

Si vous comptez ouvrir un Plan Epargne Retraite Individuel, vous devrez vous assurer que votre contrat est assez performant et souple pour répondre à vos objectifs. Voici 5 conseils à suivre pour ne pas faire d’erreur lors de la souscription :

1 - Faire attention aux frais

Pour vous assurer une bonne rentabilité sur votre PERIN, il faut veiller aux frais appliqués par les assureurs. Ceux-ci peuvent être nombreux inégaux d’un contrat à l’autre.

De manière générale, le PER implique :

  • Des frais d’adhésion : leur montant est compris entre 20 et 75 euros ;
  • Des frais de versement : ils varient de 0 à 5 % et s’appliquent pour les versements effectués sur le PER ;
  • Des frais de gestion annuels : ils vont jusqu’à 2 % du capital sur les fonds en euros et jusqu’à 1,5 % pour la gestion des autres titres ;
  • Des frais d’arbitrage : représentant un taux compris entre 0,5 et 5 %, ils sont prélevés pour les transferts d’un support à l’autre ;
  • Des frais de transfert : ils sont limités à 1 % du montant transféré ;
  • Des frais sur arrérage : il s’agit des frais de versement de la rente viagère. Leur taux varie de 0 à 3 % du montant brut de la rente.

Certains frais peuvent être négociés directement avec l’établissement qui propose le PER.

2 - Opter pour un mode de gestion sur-mesure

La gestion du PERIN peut être libre ou pilotée. Dans le premier cas, vous déciderez vous-même de la répartition de votre épargne ce qui nécessite des connaissances en matière de placements sur les marchés financiers. Dans le second cas, c’est l’assureur qui gèrera votre épargne en fonction de votre profil de risques. Quel que soit le mode de gestion choisi, il est conseillé de privilégier la qualité et la quantité des supports.

3 - Se renseigner sur les conditions de sortie

Avant de vous engager, renseignez-vous sur les conditions de sortie du capital. Assurez-vous que l’établissement autorise les opérations de rachat fractionné et que vous n’avez aucune obligation de liquidation à partir d’un certain âge. Prenez également soin de vérifier que vous pourrez continuer à faire des versements même après un rachat fractionné de votre épargne.

4 - Etudier les options proposées

Certains contrats proposent des assurances prévoyance en option ou anticipent le risque de dépendance. Si vous êtes intéressé, vérifiez que ces options ne sont pas déjà prises en charge par un autre contrat dont vous êtes titulaire.

5 - Se tourner vers un assureur fiable

Pour choisir un assureur fiable et pérenne, n’hésitez pas à consulter les derniers avis laissés par les clients sur Internet. Cela vous donnera un aperçu de la qualité des services qu’il propose.

Vous connaissez désormais les principaux critères à étudier pour souscrire un PER individuel. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites jouer la concurrence entre les assureurs en utilisant un comparateur en ligne ! Cet outil vous permet de confronter les offres en quelques clics seulement.

 
 

Comparateur Plan Epargne Retraite
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Quels sont les cas possibles de déblocage de son PER ? Quels sont les cas possibles de déblocage de son PER ? Vous avez décidé de souscrire un PER pour préparer votre retraite ? Peut-on débloquer l’épargne versée avant l’âge de départ à la retraite ?Comparateur PER ! Gratuit, sans engagement !En...
  • A quel âge ouvrir un Plan Epargne Retraite ? A quel âge ouvrir un Plan Epargne Retraite ? Vous avez entendu parler du Plan Epargne Retraite ? A quel âge faut-il s’intéresser à ce placement ?Comparateur PER ! Gratuit, sans engagement !Le Plan Epargne Retraite (PER) permet de mettre de...