Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Assurance obsèques > À quel âge faut-il souscrire une assurance obsèques ? Quelles-sont les limites ?

À quel âge faut-il souscrire une assurance obsèques ? Quelles-sont les limites ?

À quel âge faut-il souscrire une assurance obsèques ? Quelles-sont les limites ?

Souscrire une assurance obsèques est une bonne solution si l’on souhaite soulager financièrement ses proches le jour de ses propres funérailles. Cela permet également, selon les prestations choisies, d’organiser soi-même son enterrement. Il existe de bonnes raisons à y souscrire le plus tôt possible, à condition de choisir le type de financement le mieux adapté. Faisons le point.

Assurance obsèques : à quoi ça sert ?

L’assurance obsèques permet au souscripteur d’anticiper le financement et l’organisation de ses funérailles. Le principe est simple : il suffit de signer un contrat auprès d’une compagnie d’assurance proposant ce genre de produit. Il existe trois types de financement possibles, à savoir :

  • Le financement en un seul dépôt : c’est la prime unique,
  • Des versements mensuels, semestriels ou annuels versés par l’assuré jusqu’à son décès : cette forme de cotisation est appelée la prime viagère,
  • Des cotisations mensuelles, semestrielles ou annuelles réglées pendant une période déterminée au moment de la signature du contrat. Dans ce cas l’assuré indique une date de fin de versement. C’est la prime temporaire.

Le type de financement est généralement déterminé selon l’âge du souscripteur.

Assurance obsèques : comment est fixé le capital ?

Dans la grande majorité des cas, toute personne peut opter pour un contrat d’assurance obsèques à partir de 18 ans et jusqu’à 80 ans. Il est toutefois préférable de ne pas attendre d’être trop âgé pour cela, sachant que c’est plus rentable de souscrire assez tôt.

L’âge de l’assuré a une influence sur le type de financement qui sera choisi pour être le mieux adapté à la situation. Le montant à verser est calculé en fonction de l’âge du souscripteur et du capital souhaité. Le capital décès correspond au montant qui reviendra aux bénéficiaires mentionnés au contrat, après le décès de l’assuré. Il doit pouvoir couvrir :

  • Les frais d’obsèques qu’il faut donc estimer au mieux à la souscription,
  • Les prestations souhaitées par le souscripteur comme par exemple la crémation ou l’inhumation, le rapatriement du corps, l’organisation des obsèques selon ses volontés, etc.

Une étude personnalisée peut être obtenue en quelques minutes grâce à un simulateur d’assurance obsèques en ligne.

Assurance obsèques : pourquoi souscrire le plus tôt possible ?

On pense rarement à organiser ses obsèques lorsque l’on est jeune, hormis peut être en cas de grave maladie. En règle générale, on se tourne vers ce type de Prévoyance aux environs de 50 ou 60 ans, voire bien plus tard encore. Mais s’il est préférable de signer un contrat obsèques au plus tôt, c’est parce que c’est plus avantageux sur le plan financier, à condition de choisir le type de financement le mieux adapté. De plus, si l’on s’y prend tôt, les cotisations sont plus faibles. Elles ne pèsent donc aucunement sur le budget du ménage.

Il faut donc retenir que :

  • La prime unique et la prime temporaire s’adressent de préférence à une personne jusqu’à 55 ans. On déconseille la prime viagère pour cette tranche d’âge car elle oblige l’assuré à verser des cotisations jusqu’à sa mort. S’il décède à un âge avancé, il aura réglé à la compagnie d’assurance une somme plus importante que le capital défini lors de la signature du contrat et destiné à être alloué à ses bénéficiaires. La différence peut d’ailleurs être très conséquente, de l’ordre de plusieurs milliers d’euros.
  • La prime viagère est plutôt conseillée aux personnes âgées car cela peut être plus rentable que les deux autres types de règlement. Dans certains cas, la totalité des cotisations peut représenter une somme moins importante que le capital versé aux bénéficiaires.

Les assureurs souhaitant bien évidemment retomber sur leurs pieds, ils fixent un âge limite de souscription en fonction du type de cotisation choisi. Il est le plus souvent de 80 ans pour la prime viagère et de 70 ans pour la prime unique et la prime temporaire.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur d'Assurance obsèques
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : Gw3vtG

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers