Vous êtes ici : Le Guide du Senior > Finance et crédits pour seniors > Assurance Vie : comparez et choisissez le meilleur contrat ! > Assurance vie après 60 ou 70 ans : un intérêt pour sa succession ?

Assurance vie après 60 ou 70 ans : un intérêt pour sa succession ?

Assurance vie après 60 ou 70 ans : un intérêt pour sa succession ?

Vous avez 60 ans ou plus et souhaitez souscrire une assurance vie ? Est-ce réellement pertinent ?

L’assurance vie est un produit d’épargne qui s’adapte à tous les objectifs, qu’elle soit souscrite pour financer un projet à moyen terme ou pour préparer la retraite. Mais peut-on souscrire après 60 ans ? Quelles sont les conséquences de l’âge du souscripteur au moment de la signature du contrat ? Explications.

Définition et intérêt de l’assurance vie

L’assurance vie fait partie des placements les plus plébiscités par les Français en raison de la grande diversité des contrats qu’elle propose et de sa fiscalité spécifique.

L’épargne placée sur le contrat peut être investie sur plusieurs supports financiers : des fonds en euros qui offrent une grande sécurité, des unités de compte qui offrent des perspectives de rendement plus important mais dont la valeur n’est pas garantie et peut fluctuer en fonction de l’évolution des marchés. Le choix de la répartition de l’épargne entre ces différents supports dépend principalement des objectifs de l’épargnant, de ses attentes en matière de rendement et de sa sensibilité au risque. En cas de doute, il peut faire appel à un conseiller pour l’accompagner dans ses décisions.

Une autre raison peut inciter à souscrire une assurance vie : la fiscalité spécifique applicable. En effet, les produits générés par l’épargne peuvent être exonérés d’impôt dans certaines limites. De plus, en cas de décès, le capital investi est transmis aux bénéficiaires désignés et peut également être exonéré d’imposition.

Y-a-t-il un âge limite pour souscrire une assurance vie ?

Contrairement aux idées reçues, d’un point de vue légal, il n’existe pas d’âge limite pour souscrire une assurance vie. Toutefois, certains assureurs limitent les ouvertures de contrat à des épargnants âgés de moins de 85 ans en conformité avec les recommandations de la Fédération française de l’assurance (FFA).

Pour autant, le contrat d’assurance vie ne s’adresse pas uniquement aux seniors. Effectivement, il n’y a pas d’âge minimum. Ce produit d’épargne se révèle particulièrement adapté aux jeunes actifs qui souhaitent financer un projet immobilier, disposer d’une épargne disponible en cas de coup dur ou encore anticiper leur retraite.

Contracter une assurance vie après 60 ou 70 ans : les avantages

Après avoir évoqué les principaux avantages de l’assurance vie et les âges minimum et maximum de souscription, il convient de se pencher sur l’intérêt de se tourner vers ce contrat après 60 ou 70 ans.

Il y a d’abord un intérêt sur le plan fiscal.

Pour les versements réalisés avant 70 ans, un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire s’applique. Cependant, jusqu’à 700 000 euros, le capital transmis est imposé à un taux de 20 %, puis de 31,25 % au-delà.

Pour les versements réalisés après 70 ans, les droits de succession s’appliquent après un abattement de 30 500 euros pour l’ensemble des bénéficiaires. Autre avantage non négligeable : les plus-values et intérêts générés par les versements sont entièrement exonérés d’impôt.

Ensuite, l’assurance vie peut être utilisée pour transmettre un capital à ses proches ou se constituer un revenu complémentaire. Le souscripteur, qu’il soit âgé de 60 ans ou plus, est libre de désigner les bénéficiaires de son choix, avec ou sans lien de parenté tant que les primes versées ne sont pas « manifestement exagérées ». Pendant la durée du contrat, l’épargne n’est pas bloquée et peut être récupérée en faisant un rachat partiel sans clôture du contrat, un rachat total entraînant la clôture du contrat ou au dénouement du contrat en cas de décès.

Passé 70 ans, il est particulièrement intéressant d’opter pour une sortie en rente viagère. Le taux d’imposition applicable varie selon l’âge du souscripteur. Il s’établit à 70 % jusqu’à 49 ans, à 50 % de 50 à 59 ans, à 40 % de 60 à 69 ans, à 30 % à partir de 70 ans.

Est-il judicieux de souscrire une deuxième assurance vie après 60 ans ?

Il peut être avantageux de souscrire une deuxième assurance vie après l’âge de 60 ans ou 70 ans plutôt que de continuer à alimenter le premier contrat.

La deuxième assurance vie peut être destinée uniquement à optimiser au maximum l’épargne de l’investisseur. Dans ce cas, il est conseillé de se tourner majoritairement vers des unités de compte. Si ces supports financiers présentent un risque plus élevé de perte en capital par rapport aux fonds en euros, ils permettent de profiter d’un potentiel de performance plus important. Ceux-ci peuvent prendre plusieurs formes et sont le plus souvent constitués d’actifs financiers, de valeurs mobilières (obligations, actions, parts d’OPCVM…), de valeurs immobilières (parts de SCPI, d’OPCI ou de SCP).

Si vous décidez de souscrire une deuxième assurance vie, il est également recommandé de choisir des bénéficiaires différents pour chaque contrat en fonction des abattements applicables.

Conseils pour bien choisir son assurance vie passé 60 ou 70 ans

Si vous envisagez de contracter une assurance vie pour préparer votre succession après 60 ans ou 70 ans, vous devrez examiner plusieurs éléments avant de signer le contrat :

Le montant du versement initial

Le premier critère à prendre en compte est le ticket d’entrée. Pour les contrats les plus accessibles, le versement initial exigé est compris entre 100 et 500 euros. Cette somme peut varier en fonction des choix faits par le souscripteur concernant les versements libres ou programmés.

Les frais liés à la souscription

En plus des frais liés au versement, il faut vérifier le montant des frais de gestion qui dépendent notamment du support choisi (de 0,5 à 1 % des encours par an). Ces frais sont susceptibles d’impacter lourdement le rendement du contrat.

Le rendement

Le rendement du fonds en euros est un bon indicateur dans le choix d’une assurance vie après 60 ou 70 ans. L’étude des 4 ou 5 dernières années permet de s’assurer de sa rentabilité.

Si vous avez besoin d’un accompagnement ou de conseils pour choisir votre assurance vie, vous pouvez faire appel à un courtier expérimenté.

 
 

Comparateur Assurance Vie
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers