Assurance décès sans questionnaire médical ni limite d'âge

Date : 17/06/2019 - Catégorie : Assurance Obsèques : comparez et choisissez la meilleure !

Cette page provient du site Le guide du Senior
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.leguidedusenior.fr/dossier-14-assurance-deces-sans-questionnaire-medical-ni-limite-age.html

Assurance décès sans questionnaire médical ni limite d'âge

Un contrat d’assurance décès qui n’impose ni questionnaire médical ni limite d’âge n’est pas facile à trouver car peu d’assureurs proposent ce type de garantie. Il est en tout cas indispensable de bien lire les clauses entre les lignes avant de signer le contrat.

Assurance décès sans questionnaire médical : ce qu’il faut savoir

Très peu d’assureurs ne soumettent pas de questionnaire médical à leurs clients souhaitant souscrire une assurance décès. C’est surtout un avantage pour le client puisque la souscription est possible même si l’assuré a une santé fragile. En revanche, il présente deux inconvénients majeurs :

On peut donc dire que l’assurance décès sans questionnaire médical est une solution assez limitée d’autant plus que si le décès de l’assuré est lié à une pathologie antérieure à la date de souscription, cela peut donner lieu à litige.

Il faut absolument se faire accompagner par un spécialiste en assurance décès avant de choisir cette solution pour être bien certain d’avoir compris toutes les clauses du contrat.

Assurance décès sans limite d’âge : une garantie viagère

L’assurance décès sans limite d’âge est aussi appelée assurance décès vie entière. C’est une solution relativement récente mis en place pour que la couverture prévoyance soit plus en adéquation avec l’augmentation de l’espérance de vie. Les spécificités de l’assurance décès sans limite d’âge sont les suivantes.

Assurance décès vie entière : procédure de souscription et coût

Le souscripteur est libre de choisir un ou plusieurs bénéficiaires. L’identité de chacun d’entre eux est notifiée au contrat. De la même manière, c’est lui qui fixe le montant du capital à verser à ses bénéficiaires par la compagnie d’assurance au moment de son décès. Enfin, il opte pour le type de versement de la prime qui lui convient le mieux entre :

Chacun peut donc opter pour la solution qui lui convient le mieux en fonction de sa situation financière et des économies dont il dispose ainsi que de ses projets à financer si tel est le cas (ressources, mise à la retraite, épargne, héritage, etc.).

Si l’assuré décède prématurément et que le montant du capital fixé au contrat est supérieur à la totalité des cotisations versées, la compagnie d’assurance ne peut en aucun réduire le montant revenant au(x) bénéficiaire(s).

Il faut noter que l’assuré peut s’il le souhaite inclure une clause au contrat lui permettant de récupérer tout ou partie du capital. C’est ce que l’on appelle dans le jargon de l’assurance un contrat rachetable. Seule condition pour que cette clause ne soit pas caduque : aucun des bénéficiaires ne doit avoir accepté le bénéfice du contrat car cela contraindrait le souscripteur à requérir l’autorisation dudit bénéficiaire pour pouvoir récupérer le montant souhaité.

Avant de souscrire un contrat d’assurance décès sans questionnaire médical et sans limite d’âge, il est vivement recommandé de recourir à un comparateur en ligne. Cela permet à l’intéressé de recevoir différents devis et de bien étudier toutes les clauses pour choisir l’offre qui lui convient le mieux. En cas de doute, mieux vaut s’en remettre à un courtier en assurance.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre